Technique De Concours

Le trophée jules verne en anglais 1 Mon top lectures de réflexion

. Les précipitations et le régime de température de la période de la végétation active réunissent les conditions des cultures agricoles, qui sont estimées au coefficient hydrothermique ().

Les plus hauts paramètres des propriétés physico-chimiques des sols se rapportent aux variantes des terres noires lixiviées argileux et de la composition mécanique, et les paramètres les plus bas sont observés près des poumons selon la composition mécanique des terres noires lixiviées. La variation des propriétés physico-chimiques s'accordera bien aussi à l'humus du sol. En général, plus dans le sol, plus cations absorbées, leur somme et la capacité de l'absorption est plus haute que l'humus.

D'après les données du traitement statistique des résultats des analyses massives, un moyen contenu du calcium de change et le magnésium, les horizons arables hésite dans telles limites : les terres noires typique corpulent puissant et – 41-43, puissant et – 37-39, – 33-35, et – 25-29 mg-ekv sur 100 les sols. Avec la profondeur du sou des raisons de change et particulièrement le contenu du calcium diminuent graduellement après la réduction de la quantité d'humus. Dans l'horizon Et elle à 1,5-1,7 fois est plus haute que les terres noires les plus répandues en comparaison de l'horizon de Vk et la race maternelle que témoigne de l'accumulation intense biogénétique du calcium de change.

Les différences entre et par les terres noires selon le contenu principal des factions sont pas grandes. Les sols tyajelosouglinistye contiennent dans l'horizon Et 55-59 % de l'argile physique, 35-43 % grandement les argiles et 25-35 % de la vase, dans le milieu du profil en conséquence 60-65 30-38 et 34-38 %. Les terres noires legkoglinistye ont dans l'horizon Et b1-64 du % de l'argile physique, 28—35 % de la grande argile et 29-36 % de la vase; dans l'horizon à en conséquence 64-70 %, 27-32 % et 37-44 %.

Dans la littérature agrophysique on élabore les critères d'estimation et les paramètres optimums de l'état structural des sols, i.e. une telle combinaison de ses paramètres quantitatifs et qualitatifs, à qui on peut au maximum utiliser tous les facteurs vitaux pour la plante et on réalise entièrement les possibilités potentielles des cultures élevées. Est établi que pour les cultures agricoles optimum sont les groupes de machines le montant 0,25. Leur quantité optima dans les terres noires doit être pas moins 75 %, à argileux - 85-90 %, y compris solide d'eau — plus de 40 %. La terre noire les lixiviés contiennent en moyenne 69-79 % les 57-68 % vozdouchno-secs et des groupes de machines solides d'eau. Donc, l'état moderne structural des terres noires lixivié est estimé comme satisfaisant. Cependant parmi eux augmentent les places des sols avec l'état médiocre structural.

Ces différences se confirment bien par le contenu des factions 1, 2, 3 à úÒÒß«óÙÕ les acides. Dans les terres noires aréno-argileuses Ô¿»¿þ¡ÙÕ il fait 45-52 pour premier, 34-41 pour les deuxièmes et 11-14 % pour troisième, tandis que dans les terres noires de la granulométrie lourde ces paramètres sont tels : 9-14 64-77 et 11-20 %.

De dit il faut la conclusion que l'application des engrais sur les champs doit se réaliser en tenant compte des particularités des terres noires typiques en ce qui concerne apporté à eux des substances en tenant compte des propriétés oudobrenij./2/

Un peu plus souvent dans les parties de steppe et de forêt-steppe de la région examinée en qualité des races les argiles néogènes se produisent. En sont caractéristiques la couleur zelenovato-d'olive, considérable, la structure. Dans l'état humide ils deviennent collants, visqueux. Les argiles néogènes contiennent 60—80 % de l'argile physique et 45—55 % de la vase. Les argiles denses du néogène à un proche gisement vers la surface créent les barrières géochimiques sur les voies des flux descendant des solutions, accumulent les sels contribuent à la formation des sols,,.

Les engrais mis au sol subissent les transformations complexes. En coopérant avec les solutions du sol, les colloïdes du sol et les autres par les particules du sol, les engrais subissent les changements chimiques et vodno-chimiques accompagnés par les phénomènes de l'absorption et la fixation de leur partie cationique et anionique. Les engrais fixés par le sol ne se lavent pas en bas selon le profil à la transsudation de l'eau et sont utilisés par la suite par les plantes. Il y a cela grâce à ce que les sols examinés possèdent une haute capacité absorbante en ce qui concerne les cations et les anions.